Dossier n°12904

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2014
Paul Delpech
Année de nomination : 2014
Date de naissance : 25/10/1900
Date de décés : 30/11/1967
Profession : Maire, agriculteur

Localisation Ville : Mazeyrolles (24550)
Département : Dordogne
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Paul Delpech
Fritz Mendels est arrivé en France en 1926 et son épouse Ellen en 1930. La famille s’installe à Saint-Mandé en banlieue parisienne où le père exerce la profession d’importateur-exportateur de produits alimentaires. La nationalité française leur est accordée. Le couple a deux filles, Manuela née en 1933 et Jacqueline née en 1935.

Déclarée comme juive et portant l’étoile jaune, cette famille va rester chez elle jusqu’à la fin de juillet 1942.  Ayant alors obtenu l’adresse de deux passeurs, les parents et leurs deux filles vont réussir à parvenir, en dépit de nombreuses vicissitudes, jusqu’à Périgueux. Ils subissent là des interrogatoires de la police et sont placés sous surveillance durant un mois. Ils finissent toutefois par atteindre le village de Le Got Mazeirolles en Dordogne au début du mois de septembre 1942.

Le Maire, Paul Delpech, ardent patriote, va protéger et sauver cette famille jusqu’en novembre 1944, en établissant des vrais-faux papiers d’identité, des cartes de circulation temporaire, un permis de travail pour le père en tant qu’ouvrier agricole et en lui procurant des caches. Aucun arrangement financier n’est intervenu.

Les deux petites filles sont allées à l’école. Aucune dénonciation n’a été faite de la part des habitants du village et c’est ainsi que cette famille a pu regagner la région parisienne dès la fin de la guerre.

Paul Delpech a également sauvé la famille Luel en lui procurant de vraies fausses cartes d’identité.

Le 27 Août 2014, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Paul Delpech.

 

 

Plaque Commémorative

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 11 mois.