Dossier n°12980 - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 2015

Georges Duchesne

Année de nomination : 2015
Date de naissance : 28/05/1886
Date de décés : 16/05/1966
Profession : Retraité

Thérèse Duchesne Rossi

Année de nomination : 2015
Date de naissance : 26/06/1888
Date de décés : 07/04/1952
Profession : Retraitée

Localisation Ville : Château-Chinon (58120)
Département : Nièvre
Région : Bourgogne-Franche-Comté

L'histoire

Georges DUCHENNE

Thérèse DUCHENNE

Herz Cynamon et son épouse Riwka étaient tous deux nés en 1903 et originaires de Pologne. Ils se marient en 1927 à Radom et leur premier enfant Charles-Israël naît en 1928. Les conditions de vie devenant très dures pour les Juifs, ils émigrent en France en 1931 et rejoignent à Paris Joseph Cynamon, un frère de Herz. Herz est tailleur et Riwka travaille aussi dans la couture. La famille s’installe à Paris dans le 19ème arrondissement. Rosa naît en 1934. Le couple confie souvent ses enfants à de braves gens, Thérèse Duschesne et son mari Georges qu’ils avaient connus grâce à des amis.

Malheureusement Riwka décède en 1935 alors que Rosa n’a que onze mois. Herz se remarie avec une jeune femme arrivée de Pologne et ils ont une petite fille Elisabeth en 1939. La jeune femme confie très souvent Rosa à Thérèse Duchesne.

Au début de la guerre, les Duchesne décident de quitter Argenteuil en région parisienne où ils résident. Ils achètent une ferme à Champcheur dans la Nièvre près de Château-Chinon. Le 14 mai 1941, comme d’autres Juifs étrangers, Herz répond à la convocation dite du « billet vert » et il est immédiatement interné au camp de Beaune-la-Rolande dans le Loiret. Le 28 juin 1942, il est déporté par le convoi N° 5 à Auschwitz où il est assassiné.

Début 1941, Thérèse Duchesne avait proposé aux Cynamon d’emmener Rosa et son frère pour les mettre à l’abri. Elle emmène seulement Rosa et Charles-Israël continue à aller à l’école. Le 16 juillet 1942, Charles-Israël, sa belle-mère et la petite Elisabeth sont arrêtés lors de la rafle du Vel d’Hiv et déportés par le convoi N° 22 du 21 août 1942. Eux aussi sont assassinés à Auschwitz.

Rosa va vivre presque cinq ans chez les Duchesne. Elle les appelle Papa et Maman. Elle va à l’école sous le nom de Rosette Duchesne. Georges Duchesne, ancien cheminot, communiste, participe à la Résistance. Son fils est dans le maquis. L’un des petits-fils Maurice, qui a deux ans de plus que Rosette, joue avec elle à l’école. Il est persuadé qu’elle est sa sœur.

Après la fin de la guerre, une tante qui a pu retrouver la fillette vient la récupérer à Champcheur. La séparation est très douloureuse. Rosa a continué à avoir des relations avec les Duchesne jusqu’en 1948. Quand elle a souhaité les revoir en 1968, ils étaient décédés. Rosa a renoué des contacts suivis avec les petits-enfants des Duchesne, notamment Maurice.  

Le 20 janvier 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Georges Duchesne et à son épouse Madame Thérèse Duchesne.

Georges & Thérèse DUCHESNE

M et Mme DUCHESNE avec père mère frère et moi en 1935

Documents annexes

Invitation cérémonie Invitation cérémonie
10 janvier 2018 07:42:31

Articles annexes

Aucun autre article