Dossier n°13734

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2018
Maurice Brault
Année de nomination : 2018
Date de naissance : 23/02/1899
Date de décés : 01/10/1976
Profession : Fondeur

Juliette Brault Gouhier
Année de nomination : 2018
Date de naissance : 19/10/1901
Date de décés : 10/01/1964
Profession : Couturière

Localisation Ville : La Ferté-Bernard (72400)
Département : Sarthe
Région : Pays-de-la-Loire

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Robert Spéculante est né en 1901 à Odessa (Russie) dans une modeste famille de six enfants. En 1919, pendant la révolution bolchévique, il est musicien dans un orchestre d’un grand hôtel de la ville, réquisitionné par l’armée française. Au moment du repli des troupes françaises, il s’engage dans la Légion Etrangère. Il participe à la Guerre du Rif (Maroc). Démobilisé, il arrive en France en 1923. Son épouse Malvina née Sterenberg née en 1906 vit à Odessa avec sa mère, veuve, et ses trois enfants. N’ayant pas pu émigrer aux USA, ces cinq personnes arrivent en France en 1923. Robert et Malka se marient à Paris en 1927. Leur fils Joseph naît en 1930. Robert Spéculante, français par naturalisation, est ouvrier fourreur, Malvina est couturière. Robert est arrêté en août 1942 et interné à Drancy. Il est transféré au camp de Pithiviers le 1er septembre. Il est déporté le 20 septembre par le convoi N° 35. Il est assassiné à Auschwitz Birkenau.

Devant la menace de rafles de plus en plus fréquentes, la mère envoie son fils Joseph à la campagne. Une assistante sociale conduit Joseph et deux autres enfants Jacqueline et Claude Liakoff jusqu’à la Ferté-Bernard dans la Sarthe. Les enfants Liakoff sont confiés à la famille Brouard, Joseph est accueilli par Juliette et Maurice Brault. Juliette Brault est couturière à domicile. Maurice Brault est fondeur mais se retrouve sans emploi. Le couple a deux enfants : Bernard, 12ans et demi et Gérard, 2 ans et demi. Joseph est scolarisé dans une école à classe unique. Il partage la vie de ce couple et leurs deux enfants et devient un vrai petit campagnard. En août 1944, Malvina vient récupérer son fils Joseph et le ramène à Paris.

Madame Spéculante rencontre de nombreuses difficultés matérielles. Son état de santé est préoccupant, elle souffre de gros problèmes nerveux. Elle se trouve un compagnon dont la femme et les enfants ont été assassinés à Auschwitz. Joseph a alors 16 ans et est gêné pour questionner sa mère sur son père Robert et son placement dans la Sarthe.

Pendant de longues années, le contact est rompu avec sa famille d’accueil, puis Joseph a revu en 1997 Bernard Brault, son frère de lait. Il lui a fait part de son idée d’honorer Juliette et Maurice Brault. Avec le décès de Bernard, peu de temps après leurs retrouvailles, Joseph a été très affecté par cette disparition et a arrêté cette démarche. Joseph a pris contact avec Gérard, le fils cadet des Brault qui évidemment ne  se souvenait pas de la présence de Joseph à la Ferte-Bernard.

Le 9 octobre 2018, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Maurice Brault et à son épouse Madame Juliette Brault.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 8 mois.