Albertine Yvonne Nottre Riou
Année de nomination : 2021
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Matelassière

Jules Nottre
Année de nomination : 2021
Date de naissance : 08/07/1902
Date de décés : 09/01/1977
Profession : Métallurgiste

Localisation Ville : Clichy-la-Garenne (92210)
Département : Hauts-de-Seine
Région : Ile-de-France

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Rosa et Simon Lemberski émigrent de Russie en France en 1928. Ils s’installent dans les Hauts de Seine à Clichy la Garenne et tiennent un magasin de fruits et légumes.

En 1939 quand éclate la guerre, Simon s’engage dans l’armée française puis est fait prisonnier de guerre. Durant toute la durée de son engagement, il ne verra pas sa famille qui est restée vivre à Clichy la Garenne.

En juillet 1942 avec les premières rafles, la police française vient arrêter les Lemberski mais Rosa les persuade de ne pas le faire arguant qu’elle est l’épouse d’un prisonnier de guerre se trouvant dans un camp en Allemagne.

Les policiers ne l’arrêtent pas et la famille restera vivre au même endroit jusqu’en janvier 1944.

Puis, la police revient et frappe à la porte, mais Rosa décide de ne pas leur ouvrir. Elle et ses enfants se cachent pendant quelques nuits chez leurs voisins, la famille Nottré qui habitait le même immeuble. Les lemberski reste cachés malgré les nombreuses tentatives ou menaces d’arrestation les sauvant ainsi d’une mort certaine.

Les Nottré n’ont jamais demandé d’argent et leur seule inquiétude a été de parvenir à sauver les Lemberski de la déportation.

Dans son témoignage, Rosa Lemberski déclare : « Nous étions leurs voisins, leurs amis et ils nous ont donné un abri et un toit »

Après la libération en octobre 1944, Rosa et ses enfants sont restés vivre chez les Nottré pendant 6 semaines encore, étant donné, qu’ils n’avaient plus de logement.

Le 22 juin 2020, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Albertine et Jules Nottré le titre de Juste parmi les Nations.




Mis à jour il y a 2 mois.