Dossier n°13854

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 2019
Juliette Jondreville Schenck
Année de nomination : 2019
Date de naissance : 19/09/1876
Date de décés : 20/10/1954
Profession : Cunicultrice

Localisation Ville : Saint-Pourçain-sur-Sioule (3500)
Département : Allier
Région : Auvergne-Rhône-Alpes


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Juliette Jondreville
David Gerson habitait à Vichy avant le 6 août 1943. Sa mère Marthe Gerson née Berheim était membre du réseau de résistance sous la fausse identité de Danielle DEVILLE dirigé par Maurice Chantelauze (Nommé Juste par les Nations en 2018)

Après l’arrestation de sa famille, Marthe qui y avait échappé par un concours de circonstance, confie son fils David à Juliette JONDREVILLE, à Briailles, hameau du canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule, pendant la période d’août 1943 à la Libération. Catholique pratiquante, elle apprit à David le signe de croix afin de ne pas éveiller les soupçons des paysans des alentours. Il l’appelait Marraine. Vers la fin de la guerre, toute une troupe d’allemands avait envahie l’étage supérieur du corps de ferme de Juliette Jondreville. Un gradé parlant français venait se réchauffer dans la cuisine le soir. David devait lui rappeler son fils car il aimait lui caresser sa tignasse blonde.

Il aimait la peinture et avait demandé à Juliette s’il pouvait peindre l’enfant. Elle enduit alors le corps de David d’un produit rougeâtre et l’enferma dans sa chambre et annonça à l’officier qu’il avait la rougeole. Elle avait eu peur que l’officier découvre que David était circoncis et donc juif, c’est la raison pour laquelle il resta dans le noir, enfermé pendant plusieurs jours. Peu de temps après les allemands se rendirent aux alliés.

 Le 27 mai 2019, Yad Vashem Institut International pour la Mémoire de la Shoah a décerné à Juliette Jondreville, le titre de Juste parmi les Nations.

 

 

David GERSON 5-6 ans Vichy 1943

David GERSON et Francine GEISMAN à Vichy -1944

la pension de familles de Molles (Allier) que tenait Juliette Jondreville

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article