Dossier n°14110 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Blanche Fourré Gomard

Année de nomination : 2021
Date de naissance : 09/06/1890
Date de décés : 20/06/1969
Profession : Nourrice

Basile Fourré

Année de nomination : 2021
Date de naissance : 25/03/1889
Date de décés : 08/07/1968
Profession : Jardinier

Hélène Clément Fourré

Année de nomination : 2021
Date de naissance : 28/04/1919
Date de décés : 12/12/2013
Profession : Couturière

Localisation Ville : Cormes (72400)
Département : Sarthe
Région : Pays-de-la-Loire

Personnes sauvées

L'histoire

Blanche et Basile Fourré et leur fille Hélène

Maurice Haas, officier de carrière, avait été renvoyé de l’armée parce qu’il était juif. Au début de l’année 1944, le docteur Caillard, médecin militaire, contacte William Dewing et sa femme Germaine qui habitent à la Ferté-Bernard dans la Sarthe pour leur demander s’ils seraient prêts à accueillir deux petites filles juives. Germaine est représentante de la Croix-Rouge à la Ferté-Bernard.

Le 17 février 1944, Maurice Haas accompagne ses filles Michèle et Catherine en train vers leur nouvelle demeure chez les Dewing.

Germaine Dewing trouve une nourrice pour Catherine qui est alors qu’un bébé de 3 semaines à peine dans la localité voisine de Cormes. C’est ainsi que Catherine arrive chez Blanche et Basile Fourré. Leur fille Hélène, 25 ans va à la gare chercher le bébé.

Le 12 mai 1944, Maurice et sa femme Simone Haas sont arrêtés et déportés vers l’est. Le docteur Dewing, sa femme et ses filles continuent de s’occuper de Michèle. Le couple Fourré s’occupe quant à lui de la petite Catherine, malgré les fréquents passages de soldats allemands venant chercher des victuailles. Catherine appelle Blanche et Basile Fourré « Maman Petite », et « Papa Basile ».

Le couple vit dans une grande pauvreté. Leur fille Hélène qui s’occupe chaleureusement de Catherine est bonne et couturière au château voisin. Avant d’être déportés, Maurice et Simone Haas sont venus plusieurs fois rendre visite à leurs deux filles, mais jamais ensemble, de peur de se faire arrêter.

En mai 1945, Simone Haas, qui a survécu à Auschwitz, vint rechercher ses deux filles.

Chaque vacance d’été, et jusqu’à l’âge de 7 ans, Catherine va avec bonheur chez Blanche et Basile Fourré et leur fille Hélène à Cormes.

Le 29 juin 2021, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Blanche et Basile Fourré ainsi qu’à Hélène Clément le titre de Juste parmi les Nations.

En 2010 Hélène Clément raconte au fils de Catherine l’histoire des parents de Catherine




Mis à jour il y a 9 mois.