Dossier n°1830

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1980
Pierre Barthe
Année de nomination : 1980
Date de naissance : 24/02/1912
Date de décés : 24/02/2013
Profession : Propriétaire d’un haras

Madeleine Barthe
Année de nomination : 1980
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Propriétaire d’un haras

Localisation Ville : Pau (64000)
Département : Pyrénées-Atlantiques
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Les Barthe avaient un haras à Pau (Pyrénées Atlantiques). En septembre 1943, ils y cachèrent les cinq membres de la famille Dreyfus – le mari, la femme, les deux filles, Viviane (18 ans) et Christiane (16 ans) ainsi que la cousine des jeunes filles, Monette Mocatta. Auparavant la famille avait vécu dans la zone d’occupation italienne du sud-est de la France. Après l’effondrement de l’armée italienne et l’entrée des forces allemandes dans cette zone, les Dreyfus s’enfuirent vers la frontière espagnole; ils firent appel aux Barthe qui, quelques mois plus tôt, avaient aidé deux membres de leur famille à franchir la frontière. Pierre Barthe décida de les cacher tous les cinq jusqu’à ce que le passage de la frontière soit possible. Les Dreyfus furent logés dans un bâtiment à proximité de l’écurie. Les Barthe subvinrent à tous leurs besoins jusqu’en mars 1944, date à laquelle les Dreyfus réussirent à passer la frontière sans encombre. Après la guerre les deux familles devinrent amies et se rencontrèrent régulièrement jusqu’à la mort des époux Barthe.

Le 7 juillet 1980, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Pierre et Madeleine Barthe le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes