Dossier n°2198A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1982
Francine Burtin
Année de nomination : 1982
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

François Burtin
Année de nomination : 1982
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Saint-Maur-des-Fossés (94210)
Département : Val-de-Marne
Région : Île-de-France


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

François Burtin et sa femme Francine vivaient à Saint Maur dans la banlieue de Paris. En 1943 ils donnèrent asile à deux Juifs qui s’étaient cachés chez leur nièce, Ellen Géraud (q.v.) et son mari Antoine à Sucy en Brie non loin de là. En été 1942, ce couple avait hébergé Hélène Oppenheim, dont le mari, un avocat allemand, avait été arrêté à Paris, ainsi que la petite Berthe Amsterdamer, sept ans, dont les parents, arrêtés, avaient été déportés et Julie Kugel, née en Autriche. Julie fut atteinte d’une pneumonie en 1943 et les Géraud se virent contraints de l’isoler et donc de trouver d’autres refuges pour les Juifs qu’ils avaient recueillis. Ils demandèrent à leur oncle, François Burtin, de leur venir en aide. François et Francine Burtin accueillirent volontiers Héléne Oppenheim et la petite Berthe, s’en occupant avec bonté et sans demander la moindre compensation. De plus, lorsqu’Ellen Géraud partait au travail le matin, son oncle François venait prendre soin de Julie Kugel jusqu’à son retour. Lorsque Julie fut rétablie, Berthe Amsterdamer et Hélène Oppenheim retournèrent chez les Géraud.

Le 28 janvier 1982, Yad Vashem a décerné à François et Francine Burtin le titre de Juste des Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article