Dossier n°298

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1978
Eugène Van Der Meersch
Année de nomination : 1978
Date de naissance : 11/11/1901
Date de décés : 17/06/1967
Profession : Colonel de l’armée de l’air

Localisation Ville : Neuilly-sur-Seine (92200)
Département : Hauts-de-Seine
Région : Île-de-France


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

VAN DER MEERSCH Eugène
Colonel de l’armée de l’air, Eugène Van der Meersch fut un résistant de la première heure et contribua grandement à la libération de la France. Il participa également au sauvetage de nombreuses personnes persécutées par le régime de Vichy ou les autorités d’Occupation. Au moins cinquante-deux familles juives lui doivent la vie. Il fut élu à l’Assemblée nationale après la guerre, et en devint le vice-président.

Le 30 mai 1978, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Eugène Van der Meersch le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article