Dossier n°3413

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1986
Jean Boëte
Année de nomination : 1986
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Etudiant

Localisation Ville : Chambéry (73000)
Département : Savoie
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Jean Boëte
Sous l’occupation, Jean Boëte était étudiant au lycée de Chambéry, capitale de la Savoie. En 1941 il rallia la Résistance et participa à plusieurs opérations. Après avoir terminé ses études, il avait commencé à travailler dans un bureau de l’administration préfectorale à Chambéry, ce qui lui donnait accès à toutes sortes de documents concernant la ville et ses habitants. Le chef de la branche locale de l’Organisation de Secours aux Enfants (O.S.E), Alain Mossé, fit appel à lui. Jean Boëte lui procura un grand nombre de fausses cartes d’identité, de cartes d’alimentation et de permis de travail. Leur collaboration dura de 1942 à juin 1943, date à laquelle il dut s’enfuir de Chambéry, avec la police de Vichy à ses trousses. Il se réfugia à Pau. En 1944 Alain Mossé, son assistant et toute l’équipe de l’OSE furent arrêtés et déportés, Alain Mossé ne revint jamais. En août 1945 Jean Boëte fut élévé au grade d’officier de l’armée française pour ses activités dans la Résistance. Après la guerre il reprit ses études et devint dentiste.

Le 26 juin 1986, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Jean Boëte le titre de Juste parmi les Nations.

Boete Jean, à gauche

1942, Jean Boete

1942 ,Jean Boete est le 2e  à partir de la droite, Alain Mossé est le 4e à partir de la droite

Cérémonie

A gauche, Alain Mossé, , Jean Boete.

Documents annexes

Article de presse Article de presse
14 août 2017 16:13:39

Articles annexes

Aucun autre article