Dossier n°3558D - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1987

Gilbert Pernoud

Année de nomination : 1987
Date de naissance : //
Date de décès : //
Profession : Prêtre, professeur

    Localisation Ville : Ville-la-Grand (74100)
    Département : Haute-Savoie
    Région : Auvergne-Rhône-Alpes

    Personnes sauvées

    L'histoire

    Père Gilbert Pernoud
    Le père Gilbert Pernoud était professeur au Juvénat St-François de Sales, établissement d’enseignement catholique dans la petite localité de Ville-la-Grand (Haute-Savoie) jouxtant la frontière suisse. Avec d’autres religieux enseignant comme lui à l’école, dont les pères Louis Favre (q.v.) et Raymond Bocard (q.v.), il aida de nombreux Juifs et des fugitifs pourchassés par les autorités de Vichy ou d’Occupation à passer illégalement en Suisse. Dans son témoignage après la guerre, Alice Muller raconte comment le père Pernoud l’avait attendue un soir, sous un arbre, elle, son mari et leurs cinq filles, pour les conduire un à un à une échelle posée contre le mur du Juvénat et les faire passer de l’autre côté en territoire suisse. En juin 1944, les Allemands firent irruption dans l’école et arrêtèrent plusieurs enseignants qui subirent un interrogatoire brutal. La plupart furent remis en liberté, à l’exception du père Louis Favre, qui fut exécuté près de Ville-la-Grand.

    Le 4 juin 1987, Yad Vashem a décerné au père Gilbert Pernoud le titre de Juste parmi les Nations.

     

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes

    Aucun autre article