Dossier n°3774

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1987
Léon Guin
Année de nomination : 1987
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : fermier

Ivone Guin Gely
Année de nomination : 1987
Date de naissance : 10/07/1900
Date de décés : 11/09/1996
Profession : fermière

Localisation Ville : Vialas (48220)
Département : Lozère
Région : Occitanie

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Léon et Yvonne Guin vivaient dans leur ferme de Soleyrols, en Lozère. Pendant l’Occupation, ils firent la connaissance des deux frères Juliard. Ces Juifs belges s’étaient enfuis avec leur famille – huit personnes en tout – pour se réfugier en France. Arrivés à Soleyrols, ils y avaient loué une ferme où ils élevaient volaille et moutons et cultivaient des légumes pour vivre. Les habitants du village étaient en majorité des protestants farouchement opposés à l’occupant allemand. Léon et Yvonne étaient particulièrement actifs dans la Résistance. Ils vinrent en aide bénévolement aux réfugiés de multiples façons et leur promirent de les protéger en cas de besoin, sans jamais chercher la moindre contrepartie; ils n’agissaient que par sentiments d’humanité et de compassion. Les Juliard n’eurent heureusement jamais besoin de faire appel à la protection promise; toutefois elle leur donna le sentiment d’être en sécurité. Les deux familles, qui émigrèrent aux Etats-Unis après la guerre, restèrent en contact avec Yvonne pendant de longues années. Par ailleurs, Léon et Yvonne Guin avaient pris de très gros risques en hébergeant et en cachant dans leur ferme deux étudiants polonais ainsi que deux médecins juifs parisiens, les frères Willy et Lionel Lévy.

Le 22 décembre 1987, Yad Vashem a décerné à Léon et Yvonne Guin le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 9 mois.