Germaine Muehlenthaler
Année de nomination : 1967
Date de naissance : 08/07/1916
Date de décés : //
Profession : Directrice d’un Centre des UCJG filiale de l’organisation protestante YMCA

Localisation Ville : Marseille (13000)
Département : Bouches-du-Rhône
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées

Cérémonies



    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    Germaine Muehlenthaler dirigeait la filiale de l’organisation protestante YMCA à Marseille, qui accueillait de nombreux jeunes, dont des Juifs. A l’été 1942, elle remarqua la jeune Esther Strauss, dix-sept ans; affolée, la jeune fille semblait avoir besoin d’aide. Ses parents, des Juifs allemands, étaient internés au camp de Gurs; elle-même était arrivée à Marseille au printemps et attendait son visa pour prendre le bateau pour les Etats-Unis. Sa demande ayant été rejetée par Washington, elle était désespérée. Germaine Muehlenthaler la confia à son amie Suzelly Leenhardt (q.v.) qui l’hébergea, la faisant passer pour sa bonne. Environ deux mois plus tard, Germaine lui donna de faux papiers et lui expliqua comment franchir la frontière suisse. Ayant échoué, Esther revint chez Madame Leenhardt. Elle effectua une nouvelle tentative, cette fois en portant la tenue des Eclaireuses unionistes, et réussit à passer en Suisse. Germaine Muehlenthaler aida également d’autres jeunes Juifs en difficulté, malgré le risque qu’elle courait.

    Le 12 décembre 1967, Yad Vashem a décerné à Germaine Muehlenthaler le titre de Juste parmi les Nations. 

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes