Dossier n°3975

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1988
Alain Castagne
Année de nomination : 1988
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Rosa Castagne
Année de nomination : 1988
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Gramat (46500)
Département : Lot
Région : Occitanie

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Vers la fin de l’année 1940, plusieurs familles juives fuyant la zone occupée étaient venues s’installer à Gramat, dans le Lot. En septembre 1943, des gendarmes se présentèrent au domicile de Simha Goldstein avec un mandat d’arrêt à son nom. Il eut tout juste le temps de se sauver par la fenêtre et de s’enfuir chez ses voisins les Castagne, qui le cachèrent. Les gendarmes repartirent bredouilles et Simha rentra chez lui. Le 11 mai 1944, une unité de la division Das Reich entra à Gramat et ses hommes commencèrent à traquer tous les Juifs de l’endroit pour les arrêter et les déporter. Le jour même, Alain et Rosa Castagne prirent la décision d’aider leurs voisins les Goldstein en cachant toute la famille chez eux. Au terme de l’opération Das Reich, onze Juifs de Gramat avaient été arrêtés; transférés à Drancy, ils furent déportés à Auschwitz. La nuit venue, Simha Goldstein et son fils Marcel quittèrent la ville et allèrent rejoindre une unité de résistants français; madame Goldstein et le reste de la famille vécurent chez les Castagne jusqu’à la libération du village en août 1944. Alain et Rosa avaient couru les plus grands risques pour protéger les Goldstein

Le 30 août 1980, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Alain et Rosa Castagne le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article