Dossier n°3978

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1988
Alice Staudenmann
Année de nomination : 1988
Date de naissance : 08/03/1901
Date de décés : //
Profession : Directrice d’un home d’enfants

Localisation Ville : Garancières (78890)
Département : Yvelines
Région : Île-de-France

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Durant l’occupation Alice STAUDENMANN tenait un home d’enfants dépendant de L’Oeuvre pour le Sauvetage de l’Enfance (OSE), à Garancières-la-Queue (Yvelines). Sur les 40 enfants qui y étaient placés, dix étaient Juifs et leurs papiers d’identité étaient cachés.

Daniel et Hana WAKSBERG et leurs deux enfants (Hélène, née à Paris le 11/10/1930) et Armand (né à Paris le 11 octobre 1934) habitent à Paris 3è. Après plusieurs tentatives avortées de passage en zone libre, M. & Mme WAKSBERG confient Armand à cette Œuvre. Il y reste 14 mois, d’octobre 1942 à novembre 1943.

Melle STAUDENMANN a été dénoncée par enfant un peu délinquant mais le personnel l’a tellement couvert d’éloges que la gestapo n’a pas insisté.

Le 13 août 1988, l’Institut Yad Vashem a décerné la Médaille des Justes parmi les Nations à Madame Alice STAUDENMANN.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article