Dossier n°4110

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1989
Aimée Guedin
Année de nomination : 1989
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Mère au foyer

Marius Guedin
Année de nomination : 1989
Date de naissance : 22/10/1908
Date de décés : 22/05/1993
Profession : Colonel dans l’armée française Responsable des trois quartires de Brive

Localisation Ville : Brive-la-Gaillarde (19100)
Département : Corrèze
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Marius Guedin était colonel dans l’armée française. Lorsque les Allemands envahirent le sud de la France en novembre 1942, il rallia la Résistance et fut nommé responsable de trois quartiers de Brive. En février de l’année suivante, Bernard et Rosa Leitner, des Juifs nés en Pologne, furent arrêtés et internés dans un camp de concentration. Ils réussirent à s’enfuir et se cachèrent dans une forêt. Marius Guedin les découvrit et convainquit Bernard de se joindre à la résistance. Il hébergea Rosa chez lui à Brive. La jeune femme fut accueillie chaleureusement par toute la famille et s’occupa des cinq enfants du couple. Les petits avaient appris ce qu’ils avaient à faire si un soldat allemand approchait. Les voisins, qui savaient que Rosa était juive, gardaient le silence, par respect pour un officier de haut rang. Il courait pourtant des risques considérables, d’autant qu’il était toujours possible que les Allemands, recherchant Guedin pour ses activités de Résistance, se présentent à son domicile et trouvent Rosa Leitner. La jeune femme vécut chez les Guedin jusqu’à la Libération. Après la guerre, Bernard rejoignit sa femme et séjourna chez les Guedin jusqu’à ce que le couple puisse rentrer en Belgique, d’où il s’était enfui à l’arrivée des Allemands. Pourtant, démunis de tout, les Leitner étaient dans l’incapacité de payer quoi que ce soit à ceux qui les avaient généreusement accueillis et leur avaient sauvé la vie. Les deux familles restèrent liées et leur amitié, née pendant la guerre, se prolongea dans la génération suivante.

Le 18 mai 1989, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Aimée et au Général Marius Guedin le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 9 mois.