Dossier n°4158

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1989
Eugénie Mettenet
Année de nomination : 1989
Date de naissance : 23/06/1916
Date de décés : //
Profession : Agricultrice

Localisation Ville : Le Chambon-sur-Lignon (43400)
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne-Rhône-Alpes


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Lorsque la guerre éclata, Eugénie Mettenet, qui avait 23 ans, vivait avec sa mère et son frère dans une ferme isolée au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire). Sous l’impulsion du pasteur André Trocmé (q.v.), les habitants de cette localité ne ménagèrent pas leurs efforts pour venir en aide aux Juifs pourchassés par les autorités de Vichy ou par l’occupant allemand. Myriam Rosowsky, une femme juive née en 1902 qui avait réussi à s’évader du camp de Rivesaltes, trouva refuge à Fay-sur-Lignon, non loin du Chambon. En 1943, avertie d’une rafle imminente, Myriam Rosowsky s’enfuit et se réfugia à la ferme des Mettenet. Au cours de cette rafle, vingt-trois étudiants juifs furent arrêtés au Chambon ainsi que leur professeur chrétien, Daniel Trocmé (q.v.). Tous furent déportés et assassinés. Myriam Rosowsky vécut trois mois chez Eugénie Mettenet qui prit soin d’elle et la réconforta. Les deux femmes devinrent amies. L’alerte passée, Myriam quitta la ferme. Elle y revint au printemps 1944 à la suite de nouvelles chasses aux Juifs dans la région. Eugénie avait pris d’énormes risques en hébergeant une réfugiée dont le mari avait été déporté et dont le fils était dans la Résistance.

Le 7 mai 1989, Yad Vashem a décerné à Eugénie Mettenet le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article