Dossier n°4194

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1989
Jean-Marie Bordonnat
Date de nomination : 1989
Date de naissance : 10/07/1896
Date de décés : 19/03/1969
Profession : Conducteur de chantier des ponts et Chaussées à Brens, responsable de l’entretien des rues du village

Localisation 1300 Belley - Département : Ain - Région : Auvergne-Rhône-Alpes France

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Jean-Marie Bordonnat habitait Brens; chef-cantonnier des Ponts et Chaussées, il était responsable de l’entretien des rues du village de Belley dans l’Ain, au nord de Lyon. Gilbert Lévy, citoyen français né en Algérie, vivait à Bourg-en-Bresse, chef lieu du département de l’Ain; ingénieur des Ponts et Chaussés, il fut licencié de son poste en octobre 1940 conformément à la législation antijuive de Vichy. En novembre 1942, lorsque les Allemands occupèrent le sud de la France, il s’enfuit avec sa femme et ses deux enfants et arriva à Breuse. Jean-Marie Bordonnat, qui avait entendu parler de lui par ses supérieurs, lui trouva une cachette dans le village voisin de Peyrieu. Les Allemands, aidés par des mouchards, commencèrent à traquer systématiquement les Juifs dans la région; en avril 1944 eurent lieu les déportations des Juifs de l’Ain. La tristement célèbre opération d’Izieu intervint le 6 avril 1944. Dans cette localité située à sept kilomètres environ de Peyrieu, un dénonciateur révéla la présence de 44 petits juifs qui avaient trouvé refuge dans un home d’enfants; ils furent tous arrêtés et déportés. Jean-Marie Bordonnat, qui avait été averti, cacha les Lévy dans un camion, attendit la tombée de la nuit et les conduisit chez un ami à Belley dans des conditions très difficiles, car les Allemands avaient établi des barrages routiers. Pourtant Jean-Marie n’hésita pas à risquer sa vie pour venir en aide à un collègue, le sauvant ainsi de l’arrestation et de la déportation. Parallèlement, il assuma le commandement des réseaux de résistance de la région. Après le débarquement allié en juin 1944, Gilbert Lévy rejoignit les forces de la résistance et combattit sous les ordres de Bordonnat.

Le 28 avril 1989, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Jean-Marie Bordonnat le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 6 mois.