Dossier n°4293

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1989
Théophile Gay
Année de nomination : 1989
Date de naissance : 18/06/1875
Date de décés : 06/07/1952
Profession : Maire

Localisation Ville : Apt (84400)
Département : Vaucluse
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Joseph Joly était tailleur à Agde (Hérault). Ancien combattant de la guerre de 1914, ce héros de Verdun reprit les armes en 1939. Il fut démobilisé à l’armistice. En septembre 1942, David Blum, un jeune juif qui se cachait avec son frère et sa mère dans une ferme non loin d’Agde, vint demander secours aux Joly. Il fallait transporter d’urgence à l’hôpital sa mère, victime d’une hémorragie cérébrale. Mme Blum avait un passeport polonais et une carte d’identité portant le cachet « juif ». Il n’y avait pas d’ambulance disponible; aussi ce fut littéralement à bout de bras que les Joly emmenèrent la pauvre femme, en car et en train. En cours de route, elle subit une deuxième hémorragie et perdit connaissance. Les voyageurs furent contrôlés plusieurs fois mais, par miracle, l’identité de la malade ne fut pas découverte. Les Joly faisaient preuve d’un héroïsme extraordinaire : il arrivait en effet que la gendarmerie fasse déporter des Juifs malades ou infirmes. Malheureusement, Mme Blum ne survécut pas. Joseph Joly et sa femme proposèrent alors à la soeur de David Blum de recueillir sa petite fille, encore un bébé, jusqu’à la fin de la guerre. Ne voulant pas s’en séparer, elle refusa. Par la suite, elle fut arrêtée avec d’autres membres de la famille. Tous périrent dans les camps.

Le 4 juin 1989, Yad Vashem a décerné à Joseph Joly et à sa femme le titre de Juste parmi les Nations.

 

Cérémonie

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes




Mis à jour il y a 3 mois.