Dossier n°4456

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1990
Ferdinand Jean
Année de nomination : 1990
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Artisan

Localisation Ville : Lyon (69000)
Département : Rhône
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Ferdinand Jean, artisan à Lyon (Rhône), était un résistant. En 1943 il sauva les Lévy, une famille juive amie, composée de quatre personnes, ainsi que trois de leurs cousins, les Kruk, qui habitaient chez eux à Lyon. Cette année-là, de grandes rafles de Juifs eurent lieu à Lyon. Ferdinand donna aux Lévy les clés de son atelier et leur dit d’aller s’y cacher avec leurs cousins le temps que le danger soit passé. Chaque fois que les hommes de Klaus Barbie ou les miliciens entreprenaient une rafle, les deux familles juives couraient se réfugier chez Ferdinand Jean. Ce dernier risquait sa vie pour sauver celle des quatre Lévy et des trois Kruk. Il apporta également son aide à d’autres Juifs pourchassés par les hommes de Barbie.

Le 29 janvier 1990, Yad Vashem a décerné à Ferdinand Jean le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article