Dossier n°4600 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Ernest Ischy

Année de nomination : 1991
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Entrepreneur en Bâtiment

Yannick Ischy

Année de nomination : 1991
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Infirmière dans un hôpital de la Croix-Rouge à Beauvais

Localisation Ville : Paris (75016)
Département : Paris
Région : Ile-de-France

Lieu de mémoire

L'histoire

Pendant l’Occupation, Ernest Ischy, entrepreneur en bâtiment, vivait à Paris. Yannick, sa femme, était infirmière dans un hôpital de la Croix-Rouge à Beauvais. Elle y fit la connaissance du docteur Pierre Moyse, un chirurgien juif. Sachant qu’il courait de graves dangers, Ernest et Yannick l’invitèrent à venir se réfugier chez eux avec sa mère, Aline Moyse. Les Ischy avaient la nationalité suisse et pour assurer leur protection, l’ambassade de Suisse, pays neutre, avait fait apposer une plaque sur leur porte. Ils étaient ainsi à l’abri des perquisitions des Allemands. Lorsque le médecin et sa mère s’installèrent chez eux, ils expliquèrent aux voisins qu’il s’agissait de parents éloignés venus effectuer un court séjour. Malgré leur passeport suisse, Ernest et Yannick Ischy risquaient la prison si la présence de Juifs chez eux s’était ébruitée. Après la guerre le docteur Moyse devint chef de service et membre de l’académie de chirurgie. Dans son témoignage, son fils raconte qu’il était devenu très ami avec ses sauveteurs – une amitié à laquelle il resta fidèle jusqu’à sa mort.

Le 31 octobre 1991, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Ernest et Yannick Ischy le titre de Juste parmi les Nations.

 




Mis à jour il y a 5 mois.