Dossier n°4610

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1990
Marie Blanchet
Année de nomination : 1990
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : femme au foyer

Pierre Blanchet
Année de nomination : 1990
Date de naissance : //
Date de décés : 20/02/1956
Profession : Huissier de justice

Localisation Ville : Felletin (23500)
Département : Creuse
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Emma Kraft et sa fille Odette avaient réussi à fuir Paris occupé par les Allemands. Elles étaient arrivées à Aubusson, dans la Creuse, en zone sud. Bien que selon les lois antijuives de Vichy Odette n’eut pas le droit de travailler, Pierre Blanchet, huissier de justice de la ville de Felletin, l’embaucha comme secrétaire et la rémunéra au tarif normal. Emma Kraft, elle, trouva un emploi dans une fabrique d’ampoules électriques. Odette habitait à une douzaine de kilomètres de Felletin, aussi Marie Blanchet, la femme de Pierre, lui donna une chambre dans leur maison et la traita comme si elle faisait partie de la famille. Pierre, membre de la Résistance, prévenait Odette, sa mère et les autres Juifs qu’il connaissait des rafles que la police française s’apprêtait à déclencher dans la région. Il était motivé par des raisons humanitaires et politiques. Lorsque la situation des Juifs empira, les Blanchet continuèrent à les aider malgré le risque grandissant. Un jour, en 1944, Odette dut se cacher dans un placard pendant que la Gestapo perquisitionnait la maison des Blanchet. La jeune fille quitta Felletin le lendemain et partit se réfugier avec sa mère dans un village isolé. La mère de Marie Blanchet, qui habitait Aubusson, cacha elle-même plusieurs Juifs durant l’Occupation, leur sauvant ainsi la vie.

Le 28 mars 1990, Yad Vashem a décerné à Pierre et Marie Blanchet le titre de Juste des Nations. 

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article