Henri Brossard
Année de nomination : 1990
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : capitaine des Pompier, fermier

Marie-Louise Brossard
Année de nomination : 1990
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : fermière

Localisation Ville : Mansigné (72510)
Département : Sarthe
Région : Pays-de-la-Loire

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

En 1943, Albert Fechtenbaum, un garçonnet juif né à Paris, arriva au village de Mansigné (Sarthe) avec ses deux frères et sa sœur. Il avait neuf ans. Son père avait été arrêté l’année précédente par des policiers français. Interné à Drancy, il fut déporté vers l’est. Tandis que ses frères et sa sœur étaient hébergés par des fermiers, les Boussard (q.v), dans le même village, Albert fut logé chez Henri et Marie-Louise Brossard. Henri était le capitaine des pompiers de la localité; il était actif dans la Résistance. Son fils, Raymond, était soldat; il avait aussi une fille, Simone. Toute la famille accueillit le petit garçon avec chaleur et compassion et l’hébergea pendant plus d’un an – du 15 février 1943 jusqu’à la fin de l’Occupation. Elle le protégea et le cacha lors d’incursions allemandes, dont le maire de Mansigné l’informait suffisamment à l’avance. L’enfant garda un souvenir inoubliable de cette période. Il retourna dans sa famille à la Libération mais n’oublia jamais l’accueil chaleureux des Brossard qui lui avaient sauvé la vie.

Le 18 mars 1991, Yad Vashem – Institut International pour la mémoire de la Shoah,  a décerné à Henri et Marie-Louise Brossard le titre de Juste parmi les Nations. 




Mis à jour il y a 3 mois.