Dossier n°4658

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1990
Céline Vallée
Année de nomination : 1990
Date de naissance : 01/11/1900
Date de décés : //
Profession : Assistante sociale

Localisation Ville : Paris (75010)
Département : Paris
Région : Île-de-France

Lieu de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Céline Vallée, assistante sociale, dirigeait un club pour enfants à Paris. En 1941, l’organisation juive OSE lui demanda de venir travailler dans ses centres médico-sociaux, situés dans les quartiers à forte population juive. A la suite des grandes rafles de juillet 1942 à Paris, qui virent des familles entières arrêtées et déportées, l’OSE demanda à Céline de prendre part à ses opérations clandestines pour sauver des enfants juifs en les cachant. Elle accepta courageusement et se chargea de trouver des familles d’accueil en province, puis d’accompagner les enfants dans ces familles, et de leur rendre visite par la suite pour s’assurer qu’ils étaient bien traités. Bien que parfaitement consciente du danger qu’elle courait, elle faisait preuve d’une calme confiance qui rassurait les enfants et les familles d’accueil. Céline Vallée prit une large part au succès des opérations de sauvetage à Paris, au cours desquelles l’OSE prit en charge et permit à 700 enfants juifs d’échapper à la mort.

Le 31 mai 1990, Yad Vashem a décerné à Céline Vallée le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article