Dossier n°4680

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1990
Robert Cook
Année de nomination : 1990
Date de naissance : 07/08/1907
Date de décés : 12/09/2003
Profession : Pasteur ERF

Localisation Ville : Vabre (81330)
Département : Tarn
Région : Occitanie

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Au printemps de l’année 1942, l’Organisation de Secours aux Enfants réussit à sortir clandestinement une vingtaine de jeunes juives allemandes des camps de Gurs et de Rivesaltes, et les conduisit à Beaulieu, dans la Corrèze, où elles furent  prises en charge par le mouvement des Eclaireurs Israélites de France. Au mois d’août de la même année, lors de la grande vague d’arrestations de Juifs n’ayant pas la nationalité française, la gendarmerie locale s’apprêta à renvoyer les jeunes filles dans les camps. Les dirigeantes du mouvement décidèrent de les disperser pour les mettre en sécurité individuellement. Toutefois, il fallait auparavant les cacher en bloc pour éviter leur arrestation imminente. Des résistants de Vabre, dans le Tarn, se mobilisèrent pour trouver une solution. Hélène Rulland (q.v), cheftaine dans le mouvement des Eclaireuses Unionistes, cacha le groupe, avec l’approbation du pasteur du village, Robert Cook, dans une ferme abandonnée des alentours, dite la Maison de Rennes. Le pasteur décida de venir en aide aux jeunes filles. Il s’occupa de leur trouver du ravitaillement et s’efforça de recréer l’ambiance d’un camp scout avec toutes ses activités. Pour détourner les soupçons des habitants du village, le pasteur jugea préférable que quelques unes d’entre elles viennent, à tour de rôle, au temple assister au service religieux du dimanche, et il se rendit chaque samedi à la ferme pour apprendre les cantiques aux jeunes juives. Elles savaient donc se conduire comme des jeunes protestantes mais pour plus de sécurité ils les faisait asseoir au premier rang. Le groupe demeura caché à la ferme pendant près d’un mois. Le pasteur était aidé par Hubert Landes, brigadier de la gendarmerie locale. Ensuite le groupe se dispersa à nouveau et ses membres franchirent clandestinement la frontière suisse. Malgré les grands risques qu’il encourait, Robert Cook secourut également d’autres réfugiés juifs à Vabre, devenu un point de ralliement pour nombre de Juifs des environs.

Le 16 juillet 1990, l’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné au pasteur Robert Cook le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Article de presse - La Dépêche du 15/10/1991 Article de presse – La Dépêche du 15/10/1991
24 novembre 2017 05:41:01

Articles annexes