Dossier n°4793

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1991
Albert Rateau
Année de nomination : 1991
Date de naissance : 19/03/1899
Date de décés : //
Profession : Employé à la Mairie de Montreuil

Germaine Rateau
Année de nomination : 1991
Date de naissance : 14/12/1901
Date de décés : //
Profession : Secrétaire de direction

Localisation Ville : Paris (75020)
Département : Paris
Région : Île-de-France

Lieu de mémoire

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

RATEAU Albert
 

RATEAU Germaine
Germaine Rateau, son mari et leur fille habitaient Paris dans un petit appartement du 20ème arrondissement. Ses parents avaient de nombreux amis juifs originaires de Pologne ou de Russie. Elle-même était la secrétaire d’André Netter. Cet homme d’affaires juif, veuf, était à la tête d’une grande société. Lorsque les persécutions des Juifs s’intensifièrent en 1942, Germaine offrit l’hospitalité à son patron. C’est ainsi que, du jour au lendemain, Ernest Netter « disparut » de son bureau et de son domicile. Personne ne le revit avant la libération de Paris en août 1944. Il ne sortait jamais de crainte d’être dénoncé ou reconnu, et partageait la table des Rateau. Le mari de Germaine, Albert, lui fabriqua une fausse carte d’identité, au nom français de Natier. Les Rateau prenaient un risque considérable en hébergeant un juif. S’ils avaient été découverts, ils étaient passibles d’une peine de prison, voire de la déportation.

Le 6 octobre 1991, L’institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Albert et à Germaine Rateau le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Paroles de leur petite fille Elorah AMBACHER Paroles de leur petite fille Elorah AMBACHER
30 novembre 2014 10:08:18

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 11 mois.