Dossier n°4846A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1992
Henri Nick
Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Pasteur de la paroisse protestante de Fives

Odile Nick
Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : mère de 4 enfants

Pierre-Elie Nick
Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Médecin

Localisation Ville : Inchy (59540)
Département : Nord
Région : Hauts-de-France

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 06 Mars 1993

L'histoire

Henri Nick

Le pasteur Henri Nick
Le pasteur Henri Nick, de la congrégation protestante de Fives, faubourg ouvrier de Lille (Nord), était très populaire; tout le monde l’appelait « Monsieur Nick ». Dès 1942, le pasteur, qui avait alors soixante-quatorze ans, se lança dans une intense activité pour protéger les Juifs. Il fit appel aux contacts qu’il avait acquis au cours de son long apostolat pour trouver des institutions et des familles prêtes à prendre le risque de cacher des Juifs – enfants à titre individuel ou familles entières. Lui-même en abrita souvent chez lui en attendant de leur obtenir des cachettes plus permanentes. Son fils et sa belle-fille, Pierre et Odile Nick (q.v.) lui prêtaient leur concours en trouvant des familles d’accueil dans leur village, Inchy. C’est ainsi qu’on pouvait voir, à toute heure du jour et de la nuit, le vénérable pasteur pédaler énergiquement sur sa vieille bicyclette, en route vers quelque mission de sauvetage pour les Juifs persécutés. Tout le monde était au courant à Fives, mais « Monsieur Nick » était tellement respecté et admiré que personne n’osa le dénoncer.

Le 5 mai 1992, Yad Vashem a décerné au pasteur Henri Nick le titre de Juste parmi les Nations. 

Pierre-Elie et Odile Nick

Le docteur Pierre Nick était médecin à Inchy (Nord). Au mois de janvier 1943, sa femme Odile et lui donnèrent asile à Abraham Lipszyc, un jeune juif dont les parents et plusieurs frères et soeurs avaient été arrêtés à Lille et déportés vers l’est. Le couple, qui avait quatre enfants, hébergea Abraham pendant toute une année. L’adolescent put ainsi poursuivre ses études secondaires au lycée. Il bénéficiait également des leçons particulières que recevaient à domicile les filles de Pierre et Odile. Le médecin participa activement à l’oeuvre de sauvetage de son père, Henri Nick (q.v.), pasteur de Fives. Il se chargeait de trouver des familles d’accueil dans le village pour les Juifs que lui envoyait son père. Pierre Nick faisait également partie de la cellule locale de la Résistance. En décembre 1943, devant la montée des périls, le médecin, inquiet pour la sécurité d’Abraham, l’envoya dans un refuge plus sûr, la Maison d’Enfants de Trelon (Nord), sous la protection de sa directrice, Jeanne Rousselle (q.v.) et de son assistante Anne-Marie Capitain (q.v.).

Le 5 mai 1992, Yad Vashem a décerné au docteur Pierre-Elie Nick et sa femme Odile, le titre de Juste parmi les Nations.

 

Le pasteur Henri Nick et son fils Pierre-Elie (assis de gauche à droite) et les deux autres fils d'Henri

Documents annexes

Article de presse - La voix du nord Article de presse – La voix du nord
26 juin 2014 10:01:21
Article de presse Article de presse
26 juin 2014 10:00:43

Articles annexes




Mis à jour il y a 11 mois.