Dossier n°5086

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1992
Andrée Gruillot
Année de nomination : 1992
Date de naissance : 13/10/1903
Date de décés : //
Profession : Exploitant agricole, ferme très importante

Louis Gruillot
Année de nomination : 1992
Date de naissance : 03/10/1897
Date de décés : //
Profession : Exploitant agricole, ferme très importante

Localisation Ville : Navilly (71270)
Département : Saône-et-Loire
Région : Bourgogne-Franche-Comté

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2020, le titre avait été décerné à 27712 personnes à travers le monde, dont 4130 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


Les Meyer habitaient Obernai dans le Bas-Rhin, région qui fut annexée par l’Allemagne lorsque celle-ci occupa la France. Cette famille de sept personnes fut donc jetée sur les routes en juin 1940 et commença à errer à travers la France. Le fils aîné, Gaston, marié et père de deux petits enfants, avait été mobilisé. Fait prisonnier par les Allemands, il fut interné dans un camp dans les Vosges. Il réussit à s’en échapper et à rejoindre sa famille. Louis Gruillot vivait à Navilly, en Saône-et-Loire, sur la ligne de démarcation entre zone occupée et zone libre. Ami de Gaston, il invita toute la famille à s’installer chez lui. Sa femme Andrée se chargea du ravitaillement. Un peu plus tard, Louis Gruillot, qui connaissait pourtant les risques qu’il prenait, fit passer clandestinement la ligne de démarcation aux Meyer et les aida à louer une petite ferme à Simard, un village situé à trente kilomètres environ de Navilly. C’est là que les réfugiés vécurent pendant toute l’Occupation, grâce à la protection du maire et des villageois. A l’été 1944, l’armée allemande commença à battre en retraite et l’on apprit qu’elle se livrait à des atrocités. Inquiets pour leur petite fille de deux ans, Gaston Meyer et sa femme la confièrent à Louis et Andrée Gruillot, qui s’occupèrent de l’enfant comme si elle était leur propre petite fille, sans demander la moindre rémunération. Pourtant les Juifs vivaient encore sous la menace de la déportation et toute personne qui leur venait en aide risquait gros. Au mépris du danger, les Gruillot acceptèrent de tout coeur de s’occuper de la petite.

Le 26 juillet 1993, Yad Vashem a décerné à Louis et Andrée Gruillot le titre de Juste parmi les Nations.

 

Andrée GRUILLOT

Louis GRUILLOT

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 3 mois.