Dossier n°5119B - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Renée Farny

Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Directrice adjointe d’un Home d’enfant « les feux follets »

Localisation Ville : Saint-Cergues (74140)
DĂ©partement : Haute-Savoie
RĂ©gion : Auvergne-RhĂ´ne-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

    L'histoire

    Renée Farny

    Pendant l’Occupation, Germaine Homel dirigeait les « Feux Follets », un home pour enfants patronnĂ© par la Croix-rouge suisse, situĂ© Ă  Saint Cerges, petite commune de Haute Savoie. Il y avait peu de pensionnaires juifs aux Feux Follets. Mais l’endroit servait de relais pour la filière de passage clandestin de la frontière utilisĂ©e par les pensionnaires du Château de la Hille, dans l’Ariège, autre institution pour jeunes sous l’Ă©gide de la Croix Rouge suisse. Avec l’aide de son adjointe RenĂ©e Farny, et de Marthe Bouvard, qui Ă©tait responsable de la lingerie, Germaine Homel avait acceptĂ© de faire des Feux Follets une Ă©tape sur le chemin du salut des enfants juifs, au mĂ©pris des instructions de la Croix-rouge, et Ă  l’insu de cette organisation. Les enfants de La Hille Ă©taient plus âgĂ©s que ceux des Feux Follets, et Ă©taient tous juifs. En aoĂ»t 1942, plusieurs d’entre eux avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s par la gendarmerie et remis en libertĂ© grâce Ă  l’intervention Ă©nergique et courageuse de certains membres de l’organisation sous la houlette de Marcel Dubois (q.v.) et de Rosa Naef (q.v.) qui dirigeait La Hille. Germaine Homel et Rosa Naef travaillaient main dans la main. Les jeunes juifs arrivaient Ă  Saint Cergues par petits groupes de trois ou quatre. Ils passaient la nuit aux Feux Follets. Le lendemain matin, ils partaient « se promener » avec les enfants des Feux Follets… le long de la frontière suisse. Certes, les militaires suisses patrouillaient le long de la frontière – dĂ©limitĂ©e par des barbelĂ©s – mais LĂ©on Balland (q.v.), un jeune Français de dix-neuf ans qui habitait Ă  cĂ´tĂ© de l’Ă©tablissement, conduisait les fugitifs vers un fourrĂ© dans la forĂŞt que traversait la frontière et les faisait passer quand les gardes suisses Ă©taient occupĂ©s ailleurs. Les autres enfants poursuivaient leur promenade puis rentraient sagement aux Feux Follets. Le 9 septembre 1943, la rĂ©gion fut occupĂ©e par les Allemands, et dès lors leurs patrouilles surveillèrent la frontière de jour comme de nuit. Les autoritĂ©s suisses ayant appris leurs activitĂ©s, Germaine Homel et Rosa Naef furent congĂ©diĂ©es. Toutefois Germaine ne se laissa pas dĂ©courager et continua, avec RenĂ©e Farny et Marthe Bouvard, Ă  aider les enfants juifs Ă  passer la frontière. La courageuse femme fut finalement arrĂŞtĂ©e et envoyĂ©e dans un camp de concentration.

    Le 11 fĂ©vrier 1992, Yad Vashem – Institut International pour la MĂ©moire de la Shoah, a dĂ©cernĂ© Ă  RenĂ©e Farny, le titre de Juste parmi les Nations.

    La colonie des feux follets

    la colonie les feux Follets

    Documents annexes

    Article de presse Article de presse
    Article de presse - Le DauphinĂ© LibĂ©rĂ© du 17/07/1999 Article de presse – Le DauphinĂ© LibĂ©rĂ© du 17/07/1999
    Article de presse - Le Courrier de 1991 Article de presse – Le Courrier de 1991
    Article de presse - Devoir de mĂ©moire du 18 juillet Article de presse – Devoir de mĂ©moire du 18 juillet
    Article de presse - Bulletin annuel d'information du 08/05/20152015 Article de presse – Bulletin annuel d’information du 08/05/20152015