Dossier n°5160 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1992

Louise Coquel

Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Georges Labbe

Année de nomination : 1992
Date de naissance : 11/10/1921
Date de décés : //
Profession : Inspecteur de police

Edouard Coquel

Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Denise Labbé Coquel

Année de nomination : 1992
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Paris (75002)
Département : Paris
Région : Île-de-France

Lieu de mémoire

Simon et Hélène Goldschmidt vivaient à Paris avec leurs trois enfants, Jacques, Madeleine et Suzanne. Ces Juifs venus de Pologne n’avaient pas la nationalité française. Le 15 juillet 1942, Georges Labbé, un inspecteur de police dont le fils de quatorze ans était le camarade de Jacques, vint prévenir les Goldschmidt qu’une rafle était imminente. Il invita toute la famille à venir se réfugier chez lui. Comme il n’y avait pas assez de place, Simon Goldschmidt et la petite Madeleine, qui avait huit ans, furent envoyés chez les parents de Denise Labbé, M. et Mme Coquel, qui habitaient le même immeuble. Un mois plus tard, Simon Goldschmidt, craignant une dénonciation et ne voulant pas mettre plus longtemps en danger les gens qui l’avaient accueilli si généreusement, décida de se rendre en zone sud avec ses deux aînés, Suzanne et Jacques. Malheureusement, le passeur échoua dans sa tentative et les fugitifs furent arrêtés près de Tours. Déportés à Auschwitz, ils y furent assassinés. Hélène et Madeleine demeurèrent un certain temps chez les Coquel et les Labbé, puis on leur trouva un passeur sûr et elles réussirent à passer en zone sud. Elles y trouvèrent refuge jusqu’à la Libération.

Le 19 février 1992, Yad Vashem a décerné à Georges et Denise Labbé et à M. et Mme Coquel, le titre de Juste des Nations. 

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article