Dossier n°5652

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1993
Samuel-Emile Charles
Année de nomination : 1993
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Etudiant du Collège de Cévénol

Localisation Ville : Le Chambon-sur-Lignon (43400)
Département : Haute-Loire
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Samuel Emile Charles, né en 1921, appartenait à une famille protestante du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), cité qui se distingua par l’aide généreuse qu’elle apporta aux réfugiés pendant l’Occupation. Jusqu’au début de l’année 1943, il se consacra surtout à cette activité. Il fut alors réquisitionné pour le travail obligatoire et choisit de passer dans la clandestinité. Dès lors et jusqu’à la fin de l’Occupation, il consacra tout son temps aux opérations de sauvetage. Il s’installa dans une ferme isolée en compagnie d’un jeune réfugié juif, Oscar Rosowsky; les deux hommes fabriquaient de faux documents d’identité. Samuel Charles, qui se faisait passer pour un étudiant du collège Cévenol, sillonait les environs, de village en village, pour récupérer des documents, des formulaires et des tampons officiels. Le tout était « retravaillé » à la ferme et le jeune français allait ensuite remettre les faux papiers à des résistants opérant dans la région. Ces derniers les faisaient parvenir aux gens qui en avaient besoin. De la sorte, le jeune homme n’avait aucun contact avec les personnes qui recevaient les papiers, afin de minimiser les risques pour tout le monde. Beaucoup de ces personnes étaient juives, et leur nombre grandit au fur et à mesure que l’Occupation se prolongeait, et que la traque des Juifs par les Allemands et miliciens resserrait son étau.

Le 28 février 1993, Yad Vashem a décerné à Samuel Emile Charles le titre de Juste des Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article