Gaston Luyat
Année de nomination : 1993
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Instituteur, Secrétaire de Mairie

Localisation Ville : Le Sappey-en-Chartreuse (38700)
Département : Isère
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 11 Février 1994

L'histoire

Gaston Luyat
Pendant la guerre, Gaston Luyat était instituteur à Sappey-en-Chartreuse (Isère), petite localité de 300 habitants. Il était aussi le secrétaire de mairie. Il fit usage des cachets et formulaires officiels pour confectionner de faux papiers. Des dizaines de Juifs s’étaient réfugiés dans cette région qui, jusqu’en octobre 1943, fut sous le contrôle italien. Elle était considérée à ce titre plus sûre que le reste du pays. L’instituteur fournit de faux papiers au petit Raymond Meyer, un garçon de neuf ans qui arriva à l’école en octobre 1943, ainsi qu’à ses parents. Les papiers étaient au nom de « Maillet ». Les Meyer purent vivre à Sappey sous ce nom d’emprunt, sans être inquiétés, jusqu’en 1945, leur enfant fréquentant tranquillement l’école. Les faux papiers procurés par Gaston Luyat sauvèrent également la vie de Régina Lazarovitz, belle-sœur du docteur Samuel, un résistant de la région, et de sa fille, Vilma. Les deux femmes faisaient partie d’un groupe de Juifs arrêtés à la suite d’une dénonciation. Embarquées dans un autocar en février 1944, elles étaient sur le point d’être expédiées en déportation. Au risque de sa vie, Gaston Luyat monta dans le car et prit à partie les agents de la Gestapo. Il prétendit que Régina était une certaine « Mme Marton » et produisit des documents pour le prouver. Les agents, convaincus de l’authenticité des papiers fabriqués par le secrétaire de mairie, relâchèrent Régina et Vilma.

Le 18 mars 1993, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Gaston Luyat le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Article de presse - Le Dauphiné Libéré du 12/02/1994 Article de presse – Le Dauphiné Libéré du 12/02/1994