Dossier n°575

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1971
Henriette Owczarek
Année de nomination : 1971
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Joseph Owczarek
Année de nomination : 1971
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Henriette Owczarek
Joseph et Henriette Owczarek habitaient à Mareuil-en-France dans la région parisienne. En 1940 ils acceptèrent de s’occuper de la petite Clara Baumender, cinq ans, contre le paiement d’une modeste pension. Les Baumender, des Juifs parisiens qui étaient angoissés par la situation, voulaient ainsi mettre l’enfant en sécurité. Pendant deux ans ils payèrent régulièrement les Owczarek. Mais en 1942, ils furent arrêtés, internés à Drancy, puis déportés dans les camps de l’Est où ils périrent. Joseph et Henriette continuèrent à prendre soin de la petite fille, tout en n’ignorant pas qu’il était interdit d’héberger des Juifs. Ils accueillirent également un jeune Juif nommé Jacques. En 1945, après la fin de la guerre, les Owczarek, comprenant que les parents de Clara ne reviendraient pas, voulurent l’adopter. L’enfant, qui savait qu’elle avait un oncle en Palestine, demanda à partir le rejoindre. Cependant elle continua à écrire fidèlement à ses sauveurs, jusqu’à leur mort.

Le 5 janvier 1971, l’institu Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Joseph et Henriette Owczarek le titre de Juste parmi les Nations. 

Joseph, sa femme Henriette OWCZAREK et leur fille au centre

Henriette Owczarek à gauche avec sa soeur

Henriette Owczarek avec Myriam

au mileu Henriette Owczarek

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article




Mis à jour il y a 11 mois.