Dossier n°5968

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1994
Jeanne Rey Rose
Année de nomination : 1994
Date de naissance : 20/11/1888
Date de décés : //
Profession : Ménagère

Mathieu Rey
Année de nomination : 1994
Date de naissance : 18/07/1887
Date de décés : //
Profession : Agriculteur

Victoria Rey
Année de nomination : 1994
Date de naissance : 02/09/1920
Date de décés : 27/10/2000
Profession : Agricultrice

Localisation Ville : Lieoux (31800)
Département : Haute-Garonne
Région : Occitanie

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

La famille Roth était venue se réfugier à Toulouse (Haute-Garonne) avec ses enfants. Au printemps de l’année 1943, ils tentèrent de mettre leurs enfants à l’abri en les plaçant dans des communes isolées. Une organisation de secours trouva des familles d’accueil pour les trois petits dans le village de Lieoux (Haute-Garonne). Maurice, neuf ans, fut placé chez Mathieu et Jeanne Rey, un couple de paysans qui vivaient avec leur fille adulte, Victoria. L’enfant s’attacha vite à Mathieu, qui le traita avec bonté et sympathie, mais il était intimidé par la mine sévère de sa femme, Jeanne. Les Rey avaient une existence difficile. Ils travaillaient dur toute la semaine, ne s’arrêtant que pour aller à la messe le dimanche. Maurice n’allait pas à l’école, car il devait s’occuper des poulets et des oies, des chiens de berger et conduire les vaches au pré. La nuit, le moindre bruit l’effrayait. Les Rey ne se rendaient pas compte de la détresse de l’enfant, qui souffrit de cauchemars durant de longues années encore après la guerre. Cependant, en 1992, il revint à la ferme de Lieoux et reprit contact avec Victoria Rey, dont les parents étaient décédés.

Le 31 janvier 1994, Yad Vashem a décerné à Mathieu et Jeanne Rey et à leur fille Victoria, le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article