Dossier n°6133 - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1994

Yvonne Faivicheff Chastaing

Année de nomination : 1994
Date de naissance : 15/11/1902
Date de décés : 19/02/1995
Profession : Mère de 2 enfants

Localisation Ville : Objat (19130)
Département : Corrèze
RĂ©gion : Nouvelle-Aquitaine

L'histoire

Yvonne Faivicheff
La famille Grunberg vivait Ă  Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) avec leurs deux filles, nĂ©es en 1926 et 1929. A l’étĂ© 1943, se sentant menacĂ©s, les Grunberg dĂ©cidèrent de partir. Eliane, leur fille aĂ®nĂ©e, venait d’avoir la poliomyĂ©lite et avait besoin de physiothĂ©rapie. Sur les conseils d’Yvonne-Suzanne Fruchard, dont ils avaient fait la connaissance un an plus tĂ´t et qui avait elle-mĂŞme deux filles, ils envoyèrent Eliane et sa soeur Ă  Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. Deux mois plus tard, leur cachette fut dĂ©couverte et elles durent s’enfuir. Mme Grunberg les conduisit chez Yvonne-Suzanne, qui habitait Objat dans le mĂŞme dĂ©partement. Les adolescentes y trouvèrent temporairement refuge pendant que les filles de Mme Fruchard allaient habiter chez un voisin. Ensuite Mme Fruchard, ayant procurĂ© de faux papiers Ă  Eliane et Ă  sa soeur, les inscrivit Ă  l’Ă©cole catholique que frĂ©quentaient ses filles. La directrice savait que les nouvelles venues Ă©taient juives. Après le dĂ©barquement, les deux sĹ“urs retrouvèrent leurs parents, qui Ă©tĂ© cachĂ©s ailleurs. Yvonne-Suzanne avait aussi aidĂ© la famille de M. Faivicheff, l’oncle de M. Grunberg. A la fin de l’annĂ©e 1944, elle Ă©pousa son fils, Eugène Faivicheff, le cousin des Grunberg, devenant ainsi la parente de celles qu’elle avait sauvĂ©es.

Le 31 mai 1994, l’Institut Yad Vashem de JĂ©rusalem a dĂ©cernĂ© Ă  Yvonne-Suzanne Faivicheff nĂ©e Chastaing  le titre de Juste parmi les Nations.  

Documents annexes

Article de presse du 20/01/1996 Article de presse du 20/01/1996
17 avril 2016 09:04:39
Article de presse Article de presse
17 avril 2016 09:03:52

Articles annexes

Aucun autre article