Dossier n°6160

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1994
Camille Rivoire
Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Fernande Rivoire
Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Romans-sur-Isère (26100)
Département : Drôme
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Camille et Fernande Rivoire habitaient à Romans (Drôme). En janvier 1943, ils acceptèrent d’héberger Renée Spindel, une adolescente juive de seize ans. Elle avait pu quitter l’Autriche avant la guerre grâce à une oeuvre caritative qui l’avait confiée en France à l’organisation « OSE ». Passant d’un établissement à l’autre dans des conditions souvent difficiles, Renée fut finalement placée chez les Rivoire grâce à Aimée Regache (q.v.). Camille et Fernande s’en occupèrent avec dévouement, et sans chercher la moindre contrepartie, jusqu’après la fin de la guerre. En août 1945, sa mère, ayant appris où elle se trouvait, vint la chercher. Renée resta en relations avec ses sauveurs même lorsque, mariée, elle s’installa aux Etats-Unis. Elle fit plusieurs voyages à Romans pour leur rendre visite. A la mort de Camille, Renée vint réconforter Fernande.

Le 12 juin 1994, Yad Vashem a décerné à Camille et à Fernande Rivoire le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article