Dossier n°6236

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1994
Henri Mathieu
Année de nomination : 1994
Date de naissance : 30/08/1913
Date de décés : //
Profession :

Marcelle Mathieu
Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Saint-Pierre-de-Chignac (24330)
Département : Dordogne
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Lorsque la guerre éclata, la population de Strasbourg fut évacuée dans le sud-ouest de la France. Mme Tenenbaum et ses deux enfants trouvèrent refuge à St-Pierre-de-Chignac (Dordogne). M. Tenenbaum, qui avait été mobilisé et fait prisonnier, resta en captivité en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre. Les voisins de la jeune femme avaient pour voisins Henri et Marcelle Mathieu, des réfugiés eux aussi puisqu’ils avaient dû quitter leur domicile dans les Vosges à l’arrivée des Allemands. Le 16 mars 1944, Mme Tenenbaum fut arrêtée par les Allemands lors d’une rafle des Juifs du village. Ses deux enfants, alors âgés de dix et treize ans, jouaient dans la rue; ils furent témoins de l’arrestation de leur mère et du pillage de leur appartement par les Allemands. Les Mathieu, voyant ce qui se passait, appelèrent les deux petits, et, bouleversés par la tragédie, les recueillirent. Ils vivaient pourtant très modestement dans un minuscule appartement d’une seule pièce. Ils firent admettre le garçon à l’internat d’un lycée de Périgueux, gardant la petite Fanny, dix ans, qu’ils traitèrent comme leur propre fille. Mme Tenenbaum eut la chance de survivre et vint reprendre ses enfants après sa libération. Fanny et son frère restèrent en relations avec leurs sauveteurs, qu’ils considéraient comme leurs parents d’adoption. Henri et Marcelle assistèrent au mariage de Fanny et ils continuèrent à se voir.

Le 24 octobre 1994, Yad Vashem a décerné à Henri Mathieu et à sa femme Marcelle, le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article