Dossier n°6238A - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1994

Elie Guiraud

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Agriculteur

Eva Guiraud

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Agricultrice

Localisation Ville : Lasalle (30460)
Département : Gard
Région : Occitanie

L'histoire

Les Guiraud avaient une ferme près de Lasalle (Gard) qu’ils exploitaient avec l’aide de leurs trois fils. Lorsque des cousins leur demandèrent de cacher un adolescent juif de Belgique dont toute la famille venait d’être arrêtée à Nîmes dans une rafle, ils acceptèrent sans hésiter. Les Szafran s’étaient enfuis d’Anvers avec plusieurs amis lorsque les Allemands étaient entrés en Belgique; ils avaient trouvé refuge à Nîmes (Gard). Le 26 août 1942, ils furent tous arrêtés – à l’exception du jeune Symcha Szafran, qui n’était pas à la maison – dans le cadre de la grande rafle déclenchée simultanément dans plusieurs villes du sud de la France. Plusieurs familles aidèrent Symcha à se cacher (Voir Boissier et Puech). Au début du mois de janvier 1943, lorsque sa seconde cachette fut découverte, l’adolescent s’enfuit une nouvelle fois; il fut aiguillé vers la ferme des Guiraud. Il y resta caché jusqu’en mai 1943. Deux des garçons, Marcel et Jean, avaient son âge. Les trois jeunes gens devinrent de bons amis. L’un des Guiraud venait lui apporter à manger le matin et à midi; le soir il partageait le repas de la famille et tout le monde écoutait les émissions de la radio de Londres pour se remonter le moral. En avril 1943, Marcel et Jean furent convoqués pour le Service du travail obligatoire. Ils décidèrent immédiatement de passer dans la clandestinité et de se joindre à un groupe de résistants de la région. Symcha partit avec eux. Il était totalement démuni, mais la grand-mère des enfants Guiraud lui proposa ses économies… Après la Libération, les trois garçons restèrent très liés.

Le 25 octobre 1994, L’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Elie et Eva Guiraud le titre de Juste parmi les Nations. 

 

Documents annexes

Invitation cérémonie Invitation cérémonie
7 mai 2018 14:59:17

Articles annexes