Dossier n°6274 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Georges Pascal

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décès : //
Profession : Viticulteur

Lucie Pascal Février

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décès : //
Profession : Viticultrice, mère de deux enfants

    Localisation Ville : Ganges (34190)
    Département : Hérault
    Région : Occitanie

    Personnes sauvées

    L'histoire

    Georges Pascal

    M. Nussbaum et son épouse, qui était catholique, avaient un petit garçon, Gustav, né en 1934. La famille, qui vivait au Luxembourg, s’enfuit en France lors de l’invasion allemande et se réfugia chez les Pascal à Ganges (Hérault). Georges et Lucie Pascal, des viticulteurs, avaient deux fils à peu près de l’âge de Gustav. Accueillis chaleureusement, les « visiteurs » venus du Luxembourg furent installés dans une cabane de vigneron isolée au milieu de son vignoble et inaccessible par la route. Les Nussbaum y vécurent jusqu’à la libération de la France en août 1944. Personne au village ne connaissait leur présence. Les Pascal gardèrent le secret pendant quatre ans et veillèrent à tous leurs besoins. Au début, Gustav, qui ne parlait que l’allemand, eut du mal à communiquer avec les petits Pascal mais tous trois devinrent rapidement amis. Mme Pascal comblait ses hôtes de cadeaux pour les fêtes. Les deux familles restèrent en relations après la guerre et les enfants continuèrent à se voir après la mort de leurs parents.

    Le 16 août 1994, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Georges et Lucie Pascal le titre de Juste parmi les Nations.

    Documents annexes

    Article de presse - La gazette de MontpellierArticle de presse – La gazette de Montpellier
    Article de presse - Midi libreArticle de presse – Midi libre

     




    Mis à jour il y a 10 mois.