Dossier n°6372A - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1994

Pierre Goursaud

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décès : //
Profession : Agriculteur

Thérèse Goursaud

Année de nomination : 1994
Date de naissance : //
Date de décès : //
Profession : Agricultrice

    Localisation Ville : Saint-Laurent-sur-Gorre (87310)
    Département : Haute-Vienne
    Région : Nouvelle-Aquitaine

    Personnes sauvées

    Cérémonies

    L'histoire

    Pierre et Thérèse Goursaud avaient loué une ferme dans un hameau isolé, aux environs de Saint-Laurent sur Gorre (Haute-Vienne). Au cours de l’année 1941, le docteur Paul Marx, ophtamologiste juif qui avait été assigné à résidence dans le village avec sa femme Annette, vint régulièrement acheter du lait, des oeufs et des légumes à la ferme. Le couple était arrivé à Saint-Laurent encadré par deux gendarmes et nombre d’habitants les regardaient avec suspicion. Pour leur part, les Goursaud les traitèrent avec sympathie, et bientôt le docteur Marx donna, bénévolement, des cours de latin à leur fille Madeleine, alors lycéenne. En 1943 une unité de Gardes mobiles ratissa le village et procéda à l’arrestation des Juifs. Les Marx eurent tout juste le temps de quitter leur domicile avec leur petit garçon de quelques mois, et de venir frapper à la porte des Goursaud, qui leur donnèrent asile malgré le grand risque qu’ils couraient. Après le départ des gardes mobiles, le médecin et sa famille retournèrent chez eux. Un an plus tard environ, craignant de nouvelles arrestations, les Marx se réfugièrent dans la ville de Saint-Cyr voisine (voir Pouyol) où ils trouvèrent un logement de fortune. Annette donna le jour à son second fils en juin 1944. Madeleine Goursaud se montra pleine de sollicitude pour les Marx et les aida à tenir en leur rendant mille et un services dans leur vie quotidienne.

    Le 28 novembre 1994, Yad Vashem a décerné à Pierre et Thérèse Goursaud le titre de Juste parmi les Nations. 

     

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes

    Aucun autre article