Dossier n°6575

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1995
Adeline Tafani
Année de nomination : 1995
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Josette Tafani
Année de nomination : 1995
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Lycéenne

Sébastien Tafani
Année de nomination : 1995
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Localisation Ville : Nice (6000)
Département : Alpes-Maritimes
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

En 1940, quand la Wehrmacht envahit le nord de la France, la famille Picard, un couple avec 3 filles, âgées de six, onze et dix-sept ans, s’enfuirent vers Rouen. Après des pérégrinations, elle arriva à Nice, où elle loua un appartement et put vivre normalement. Les filles furent inscrites à l’école. Marcelline, l’aînée, termina le lycée et devint amie avec une camarade, Josette Tafani. Pendant l’année scolaire, Josette dit à Marcelline : « J’ai parlé avec mon père. Si les Allemands arrivent un jour à Nice, viens chez moi ».

Le 9 septembre 1943, les Allemands occupèrent Nice et l’armée italienne se retira. Josette prit immédiatement contact avec Marcelline et proposa à ses parents et aux deux sœurs d’emménager chez ses parents. Seuls Josette et son père étaient là. La mère et ses deux autres filles étaient en vacances à la montagne.

Les cinq membres de la famille Picard s’installèrent dans l’appartement des Tafani, un des 80 appartements de l’immeuble où ils habitaient. Ils furent accueillis chaleureusement et bien que l’appartement soit surpeuplé, quand Madame Tafani et ses propres enfants rentrèrent, et qu’il y ait un risque de dénonciation de la part d’un voisin, l’atmosphère demeura conviviale. Sébastien Tafani était souvent absent la nuit pour des missions clandestines. Grâce à ses contacts, il fournit à la famille Picard des cartes d’identité sans la mention «  Juif ». Ceci permit aux Picard d’obtenir des cartes d’alimentation et après plusieurs semaines, le 25 octobre 1943, ils quittèrent le domicile des Tafani et rejoignirent un groupe de réfugiés non-juifs dans les montagnes avoisinantes.

Le 29 mai 1995, l’institut Yad Vashem Jérusalem décerna le titre de Justes parmi les Nations à Sébastien et Adeline Tafani et à leur fille Josette.

Sébastien TAFANI (debout à gauche) Adeline TAFANI (assise à droite) Josette TAFANI (debout au centre)

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article