André Thouroude
Année de nomination : 1971
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Fonctionnaire à la retraite, créateur de « Désinfecta » une entreprise fournissant des services de désinfection dans les établissements publics, hôtels, casernes?

Personnes sauvées

Lieu porteur de mémoire

Cérémonies



    Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


    L'histoire

    André Thouroude, fonctionnaire à la retraite, vivait avec sa famille à Toulouse (Haute-Garonne). Il fit la connaissance en septembre 1940 de M. A. Littman-Lemaître, un Juif né en Belgique employé au consulat de son pays à Toulouse. Tous deux mirent au point un plan qui sauva la vie de nombreuses familles juives. André Thouroude créa « Désinfecta », une entreprise fournissant des services de désinfection dans des établissements publics, hôtels, casernes etc. Littman-Lemaître dirigeait l’entreprise, dont le but véritable était de fournir du travail à des Juifs. Durant la première période, tous les employés étaient juifs, et munis de faux papiers. Plus tard, André Thouroude commença à employer des Juifs sans les déclarer. Lorsque les Allemands occupèrent le sud de la France en novembre 1942, Thouroude embaucha plusieurs réfugiés juifs. Il savait pourtant que c’était parfaitement illégal. Malgré le risque, il se chargeait de trouver à ses employés les permis de travail et autres documents nécessaires pour leur permettre de circuler librement. L’entreprise servait aussi d’agence de renseignements au service de la Résistance, à laquelle étaient transmises les informations glanées par le personnel. Bientôt André Thouroude établit une filiale à Valence, dirigée elle aussi par Littman-Lemaître. Là encore, le personnel comptait de nombreux Juifs. On peut citer les noms d’Herbert Stir, Albert Wolfgang et Max Herschkovits, parmi les nombreuses personnes qui ont pu survivre à l’Occupation grâce à l’esprit d’initiative et au courage du fonctionnaire à la retraite, qui aurait sûrement été déporté si ses activités avaient été découvertes. André Thouroude liquida la société Désinfecta en 1945, tous ses employés étant repartis dans leur pays d’origine.

    Le 19 octobre 1971, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à André Thouroude le titre de Juste parmi les Nations. 

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes