Dossier n°7182 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

André Valero

Année de nomination : 1996
Date de naissance : 20/10/1901
Date de décès : 22/03/1992
Profession : Professeur d’éducation physique
    Localisation Ville : Perpignan (66100)
    Département : Pyrénées-Orientales
    Région : Occitanie

    L'histoire

    André Valéro est professeur d’éducation physique à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et donne des cours à la Garde Civile. Dès 1941, cet homme de cinquante ans entre dans la Résistance. De nombreux Juifs qui ne peuvent quitter légalement la France cherchent à s’enfuir par tous les moyens et tentent notamment de franchir les Pyrénées pour gagner l’Espagne. André Valéro, devient membre d’une filière d’évasion, et aide ces Juifs en leur procurant de faux papiers d’identité et en les mettant en contact avec des passeurs expérimentés et de confiance.

    Waldemar Rosenbaum, est originaire de Moscou. Avec l’arrivée des nazis en 1933 il décide de se réfugier en France.

    Il arrive à Perpignan avec une carte d’identité falsifiée, après l’arrestation à Nice de plusieurs membres de sa famille, qui ont tous été déportés. Juif étranger, il est lui-même en danger. Il trouve rapidement une chambre d’hôtel à Perpignan puis se rend chez André Valéro, dont il a entendu parler. Craignant que le réfugié ne soit arrêté s’il retournait à l’hôtel, André envoie un de ses fils payer la note et prendre ses bagages. Il lui donne asile pendant deux jours et lui procure une fausse carte d’identité au nom de Rossen. A l’aube du troisième jour, André l’accompagne au point de rencontre où un contrebandier qu’il connaissait prend le relais, il le recueille, le nourrit et lui permet de dormir dans une grange.

    Puis le lendemain à 5 heures du matin il le conduit par des chemins escarpés jusqu’à la route qui mène à la frontière espagnole.

    Ensuite, Waldemar réussit à gagner l’Angleterre. Après la Libération il retrouve son sauveur et lui exprime sa gratitude. Ils restent en relation pendant de longues années.

    Le 10 juin 1996, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à André Valero le titre de Juste parmi les Nations. 

    Le témoignage

    Waldemar Rosenbaum est né le 20 août 1906 à Moscou. Il s’installe à Berlin où il se marie.  Avec l’arrivée des nazis, en 1933, il décide de se réfugier en France. Il réussit à l’installer à Nice où il trouve une chambre. Il décide de s’engager en Angleterre en passant par l’Espagne et le Portugal. Avec une carte d’identité falsifiée, il part en direction de Perpignan où des relations doivent le mettre en contact avec Monsieur André Valéro.

    André Valéro, professeur d’éducation physique à Perpignan dans les Pyrénées Orientales se lance dès 1941 dans la Résistance. Il fait partie d’une filière d’évasion en aidant des Juifs à passer en Espagne grâce à des passeurs sûrs.

    André Valéro procura une fausse carte d’identité à Waldemar Rosenbaum et lui donna asile pendant deux jours le temps d’engagea un guide pour lui faire traverser la frontière. Waldemar Rosenbaum put ainsi rejoindre l’Angleterre..




    Mis à jour il y a 4 mois.