Dossier n°7749

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1997
Ludwik Rostkowski
Année de nomination : 1997
Date de naissance : 07/11/1918
Date de décés : 03/06/1950
Profession : Représentant du Comité Sanitaire

Localisation Ville : Varsovie ()
Département :
Région :

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Le Docteur Jerzy Szwarcwald et Ludwik Rostkowski se rencontrèrent en 1937 alors qu’ils étaient tous deux étudiants à la faculté de Varsovie. Ludwik Rostkowski était l’un des opposants les plus farouches aux émeutes étudiantes contre les étudiants juifs.

Pendant l’occupation, Ludwik Rostkowski travaillait dans le département Santé de la ville et se rendit à plusieurs reprises dans le ghetto pour voir son ami Jerzy Szwarcwald et lui apporter de la nourriture et des médicaments. Ludwik Rostkowski obtint également des papiers d’identité aryens pour Jerzy Szwarcwald et sa soeur Aniela ainsi que pour la belle-soeur de Jerzy Romana Turbow et sa cousine Régina Rozenhendler. Ces documents leur permirent de s’échapper du ghetto pendant l’été 1942. Les quatre fugitifs quittèrent Varsovie et vécurent, sous des fausses identités, en dehors de la ville jusqu’à sa libération par l’Armée Rouge.

Après la guerre, ils émigrèrent en Australie, en Angleterre et aux Etats-Unis. En risquant sa vie pour les quatre fugitifs juifs, Ludwik Rostkowski n’était guidé que par une véritable amitié et le devoir d’aider des personnes persécutées par un ennemi commun.

Le 13 octobre 1997, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Monsieur Ludwik Rostkowski.

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article