Dossier n°7931

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1998
Denise Jourdan
Année de nomination : 1998
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession :

Henri Jourdan
Année de nomination : 1998
Date de naissance : 17/07/1906
Date de décés : //
Profession : négociant agricole, agrégée de philosophie attaché culturel auprès de l’ambassade de France à Berlin en 1933, directeur de l’institut français de berlin

Localisation Ville : Clermont-Ferrand (63000)
Département : Puy-de-Dôme
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées



Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.


L'histoire

Henri Jourdan, un homme aux talents multiples, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et agrégé de philosophie, avait obtenu un prix au conservatoire de musique de Paris. Il avait enseigné dans les universités d’Heidelberg, de Berlin et de Bonn. En 1933 il fut nommé attaché culturel auprès de l’ambassade de France à Berlin, ainsi que directeur de l’Institut français de cette ville. Il y rencontra de nombreux jeunes Juifs auxquels il conseillait, déjà, de fuir l’Allemagne nazie, encourageant et aidant tous ceux qui cherchaient à émigrer en France. Ce fut le cas de Kurt Juttner, qui, grâce à lui, arriva à Paris en 1936. Pour permettre à l’adolescent, alors âgé de quinze ans, de poursuivre ses études, Henri Jourdan lui avait fait obtenir une bourse. Lorsque la guerre éclata, Kurt s’engagea dans la Légion étrangère et se lia avec Henri Bamberger, un camarade de régiment, Juif allemand qui avait bénéficié comme lui de l’assistance de Henri Jourdan. En 1943, devenu étudiant à l’Ecole dentaire de Lyon mais en danger d’arrestation, Kurt Juttner fit appel à son protecteur, alors professeur de philosophie à l’université de Strasbourg, évacué depuis 1939 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Henri Jourdan et sa femme Denise avaient plus d’une fois protégé des étudiants juifs. Malgré le danger, ils hébergèrent le jeune homme dans leur appartement de Clermont-Ferrand. Au bout de quelques jours, Kurt quitta le domicile des Jourdan et rallia la Résistance. Des agents de la Gestapo vinrent arrêter le professeur dans le cadre d’une opération visant le corps enseignant de l’Université de Strasbourg. Mais Henri Jourdan demeura introuvable : il avait plongé dans la clandestinité et rejoint la Résistance.

Le 26 janvier 1998, Yad Vashem a décerné à Henri et Denise Jourdan le titre de Juste parmi les Nations.

 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article