Joséphine Ceruti Colombo
Année de nomination : 1998
Date de naissance : 11/08/1896
Date de décés : 23/01/1963
Profession : Agricultrice

Martino Ceruti
Année de nomination : 1998
Date de naissance : 11/11/1892
Date de décés : 14/09/1976
Profession : Agriculteur

Localisation Ville : Villefranche-du-Queyran (47160)
Département : Lot-et-Garonne
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 05 Septembre 2000

L'histoire

Des paysans italiens, Martino et Joséphine Cerutti, avaient une ferme à Villefranche du Queyran. En avril 1944, ils recueillirent Janine Serff, douze ans. Avant la guerre, la fillette habitait le nord-est de la France avec ses parents. La famille s’était enfuie à l’approche des Allemands et s’était réfugiée à Tonneins, près de Villefranche. A l’école du village, Janine fut en butte aux menaces et aux insultes de la fille du commandant de la milice locale. En 1943, le maire de la commune, un médecin, hurlait sur la place publique : « Je souhaite la victoire de l’Allemagne, la mort de tous les Juifs, communistes et francs-maçons! » M. et Mme Serff décidèrent donc de quitter Tonneins. Un couple de paysans de Villefranche accepta de leur louer une partie de sa maison. Toutefois, un soir d’avril 1944, le paysan, ivre, agressa la fillette et la jeta à la rue. Dans leur détresse les Serff allèrent frapper à la porte de la ferme contigüe, celle des Cerutti. Joséphine les accueillit avec compassion, disant : « Nous avions neuf enfants, nous en avons perdu une, elle la remplacera! ». Janine vécut chez les Cerutti jusqu’à la Libération. Choyée et traitée comme l’une des enfants de la famille, elle apprit l’italien et travailla à la ferme et aux champs avec eux. Après la guerre, le contact ne fut jamais rompu mais ce n’est qu’en 1978 que Janine Serff put revoir ceux qui étaient venus à son secours. Une visite surprise à Villefranche du Queyran se transforma alors en « une vraie fête de famille ».

Le 20 juin 1998, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah,  a décerné à Martino et Joséphine Ceruti le titre de Juste parmi les Nations.

Documents annexes

Article de presse - Du 13/09/2000 Article de presse – Du 13/09/2000
Article de presse - De 09/2000 Article de presse – De 09/2000
Article de presse - Le Républicain du 22/09/2000 Article de presse – Le Républicain du 22/09/2000
Article de presse - Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne du 21/09/2000 Article de presse – Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne du 21/09/2000

 




Mis à jour il y a 2 mois.