Henri Bartoli
Année de nomination : 1998
Date de naissance : 22/04/1918
Date de décés : 01/10/2008
Profession : Etudiant en droit

Localisation Ville : Lyon (69000)
Département : Rhône
Région : Auvergne-Rhône-Alpes

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 09 Juin 1999

L'histoire

Henri Bartoli

Pendant l’Occupation, Henri Bartoli était étudiant en Droit à l’université de Lyon; il militait également à la JEC, la jeunesse étudiante chrétienne. Disciple du père Chaillet (q.v.), Henri, qui devint professeur après la guerre, se lia d’amitié avec des étudiants juifs, notamment Renée Moerel et son fiancé Marcel David. En 1943, Renée fut arrêtée avec sa mère et toutes deux furent envoyées au camp de Drancy. Dès que Marcel apprit la nouvelle, il fit appel à son ami Henri. Les deux hommes partirent à Paris et multiplèrent les démarches pour faire libérer Renée et sa mère, soutenant qu’elles n’étaient pas juives, et que leur famille était chrétienne depuis des générations. Henri Bartoli contacta le Commissariat Général aux Questions Juives, le Quartier-Général allemand en France et divers ecclésiastiques prêts à aider les Juifs. Le père Henri Ménardais (q.v.) rédigea de faux certificats de baptême au nom de Renée Moerel, de ses parents et de ses grands parents. A la vue de ces pièces, le Commissariat aux questions juives délivra à Bartoli une attestation selon laquelle les deux femmes n’étaient pas juives. Renée et sa mère furent remises en liberté.

Le 11 novembre 1998, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Henri Bartoli le titre de Juste parmi les Nations.

 

 

 

 

Les médias externes :







Mis à jour il y a 8 mois.