Dossier n°8273A

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Année de nomination : 1998
Jeanette Meunier Laquièze
Année de nomination : 1998
Date de naissance : 25/04/1920
Date de décés : //
Profession : Institutrice

Localisation Ville : Beaulieu-sur-Dordogne (19120)
Département : Corrèze
Région : Nouvelle-Aquitaine

Personnes sauvées

Cérémonies

Date de Cérémonie de reconnaissance: 18 Octobre 1999

L'histoire

Jeannette Meunier était institutrice à Bassignac-le-Bas, petit village de Corrèze. Sa mère tenait une pension de famille dans la localité voisine de Beaulieu sur Dordogne. En 1939 elle la loua au mouvement scout juif, les Eclaireurs Israélites de France, qui en fit un home pour les enfants de réfugiés juifs résidant à Paris que leur situation difficile avait contraint à les confier à une organisation de bienfaisance. Pendant l’Occupation, l’établissement accueillit également des enfants et adolescents juifs que les EIF avaient pu extraire des camps de Rivesaltes et de Gurs. Jeannette Meunier et sa soeur Adrienne Laquièze (q.v.) dirigèrent l’établissement jusqu’à la dispersion des enfants au cours de l’hiver 1943/1944. En mars 1944, Jeannette Meunier sauva Mme Samuel et sa fille Jacqueline, sept ans, pourchassées par la police à la suite de l’arrestation de l’oncle de la fillette, en les cachant dans son appartement de fonction à l’école. Elle cacha aussi pendant une brève période le docteur Samuel, le père de Jacqueline, avant qu’il ne rallie une unité du maquis. Sa femme et sa fille restèrent cachées chez l’institutrice jusqu’à la Libération.

Le 11 novembre 1998, Yad Vashem a décerné à Jeannette Meunier le titre de Juste parmi les Nations. 

Documents annexes

Aucun document

Articles annexes

Aucun autre article