Dossier n°8419A - Juste(s)

Consulter le dossier de JĂ©rusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages. Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Hélène Fournier

Année de nomination : 1999
Date de naissance : //
Date de décés : //
Profession : Fermier

Raymond Fournier

Année de nomination : 1999
Date de naissance : 06/10/1911
Date de décés : 19/01/1972
Profession : Fermier

Localisation Ville : Saumane (30125)
DĂ©partement : Gard
RĂ©gion : Occitanie

L'histoire

Remise du diplôme à Hélène Founier

Margot Weinberg, née en 1925, est originaire de Thionville. Le 10 mai 1940, elle et sa famille quittent Thionville pour rejoindre les grands-parents, réfugiés à Plombières dans les Vosges. En juin, à l’armistice, tout le monde repart sur les routes. Après bien des pérégrinations, rendues encore plus difficile par l’âge élevé des grands-parents, la famille arrive dans le Gard. Là, la grand-mère décède.

En février 1944, après le décès de la grand-mère, la famille veut repartir mais la sœur âgée de 16 ans de margot, souffrante, ne peut se joindre au départ et elle reste chez son employeur. Malheureusement elle est dénoncée comme juive et un avis de recherche est lancé contre le reste de la famille.

Monsieur René Fournier et son neveu vont alors chercher la famille Weinberg pour les cacher dans le caveau du maire du village, M. Alphonse Remezy. Puis, la famille Weinberg ira de cache en cache, toujours pilotée par des membres de la famille Fournier.

Hélène, la sœur de margot, déportée à Auschwitz, en reveiendra mais restera souffrante et dépressive le restant de sa vie.

Le 29 mars 1999, Yad Vashem – Institut International pour la Mémoire de la Shoah, a décerné à Hélène et Raymond Fournier, le titre de Juste parmi les Nations.