Dossier n°8479 - Juste(s)

Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)


Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ». Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2021, le titre avait été décerné à 27921 personnes à travers le monde, dont 4150 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront de phares et de modèles aux nouvelles générations.

Allée des Justes à Paris
Allée des Justes à Jérusalem

Les Justes

Année de nomination : 1999

Louis Tixier

Année de nomination : 1999
Date de naissance : 02/06/1891
Date de décès : 21/10/1978
Profession : Imprimeur, propriétaire d’une imprimerie

Jeanne Tixier Berthier

Année de nomination : 1999
Date de naissance : 11/03/1897
Date de décès : 24/10/1977
Profession : Imprimeur, propriétaire d’une imprimerie

    Localisation Ville : Lyon (69000)
    Département : Rhône
    Région : Auvergne-Rhône-Alpes

    Personnes sauvées

    L'histoire

    Propriétaires d’une imprimerie à Lyon, Louis et Jeanne Tixier y travaillaient l’un et l’autre. A l’automne 1940, ils exécutèrent une modeste commande pour un nouveau client : du papier à lettre au nom d’André Ullmo, qui venait d’ouvrir en ville une nouvelle étude d’avocat. Le jeune homme s’était évadé en août d’un camp de prisonniers de guerre. Au lieu de rejoindre son domicile à Paris occupé, il s’était réfugié à Lyon où, d’ailleurs, il rallia un réseau de résistance dès le mois de décembre 1940. Le couple Tixier n’en ignorait rien, et savait parfaitement que l’avocat était juif. A la fin du mois d’août 1942, alors que faisaient rage les rafles de Juifs à Lyon, les Tixier déclarèrent spontanément à Me Ullmo qu’ils se mettaient à sa disposition. C’est alors que l’atelier d’imprimerie produisit des formulaires de cartes d’identité, de fausses cartes et coupons de rationnement, certificats de baptême, de démobilisation, etc… André Ullmo fournissait ces précieux papiers aux réseaux juifs de résistance. Les Tixier n’ont jamais accepté un quelconque paiement pour ces travaux, poursuivis avec audace et grandeur d’âme, en dépit du danger et de la pénurie de papier. Traqué par la police et la Gestapo, Me Ullmo dut quitter Lyon précipitamment en décembre 1942, ce qui mit fin à l’activité illégale de l’imprimeur Tixier.

    Le 3 mai 1999, Yad Vashem a décerné à Louis et Jeanne Tixier le titre de Juste parmi les Nations.

    Documents annexes

    Aucun document

    Articles annexes

    Aucun autre article